Escroquerie à la vente à prix d’appel

L’escroquerie à la vente à prix d’appel sur internet constitue la quatrième et la dernière des nouvelles arnaques de notre série estivale.

Rien ne marche aussi bien qu’une mise à jour d’une vieille technique d’escroquerie connue sous le nom de vente à prix d’appel. Sous sa forme classique,  cette arnaque consiste à attirer dans un magasin des clients potentiels par des publicités sur un produit offert à prix promotionnel. Une fois dans le magasin, les clients constatent que le produit en question est épuisé ou qu’il n’est pas présent pour une raison ou pour une autre.

vente à prix d'appelUn vendeur essaiera alors de persuader les clients d’acheter un autre produit plus cher, ou alors d’inciter les clients à faire d’autres achats. A la fin, les clients dépensent chez ce commerçant, qui a réussi à les attirer dans son magasin, en prétextant la vente à prix d’appel d’un produit qu’il n’avait jamais eu l’intention de mettre à disposition en quantités satisfaisantes.

Transposée à internet, la vente à prix d’appel peut se traduire par un escroc promettant un morceau d’information et, à la place, offrant quelque chose d’indésirable comme un cheval de Troie ou des logiciels malveillants. La vente à prix d’appel s’est trouvée une vrai place sur le web, où il est facile de faire passer un logiciel malveillant dans un fichier PDF ou autre.

Par exemple, des pirates informatiques avaient réussit à obtenir les adresses e-mail de milliers de directeurs financiers au marché noir, puis les ont incité à télécharger des logiciels malveillants. En utilisant les noms achetés, les hackers se sont présentés comme le service des impôts et ont envoyé des courriels à tout le monde, affirmant que les codes des impôts des entreprises pour l’année avaient changé. Le courriel offrait un PDF « pratique » de tous les changements qui, bien sûr, était infecté par un keylogger (un logiciel capable d’enregistrer chaque touche du clavier frappée sur l’ordinateur de la victime).

Après que les directeurs financiers aient involontairement téléchargé le logiciel nuisible, les escrocs ont analysé les frappes jusqu’à ce qu’ils soient en mesure de recueillir les noms d’utilisateur et mots de passe du système de paie de chacune des entreprises. Les pirates ont finalement réussi à se connecter au service de paie et à ajouter quelques bénéficiaires supplémentaires sans attirer les soupçons!

La vente à prix d’appel s’opère également à plus grande échelle au niveau des sondages et enquêtes d’opinion. Sur internet, les entreprises procèdent souvent à des sondages et des enquêtes en ligne qui promettent en échange quelque chose de gratuit – que ce soit une tablette ou un séjour tous frais payés. Les internautes répondent à ces sondages en ligne avec la promesse d’un paiement en espèces ou un cadeau à l’horizon, mais ils se trouvent peu à peu poussés dans une situation où ils doivent souscrire à plusieurs abonnements ou acheter des produits supplémentaires, afin d’obtenir leur récompense « gratuite ».

Ce schéma a été utilisé à travers d’autres médias, y compris les téléphones, mais il reste l’une des escroqueries les plus persistantes et réussies, la rentabilité de cette technique étant sans soute liée à la crise économique.

Achat en ligne : Délai de livraison

Quels sont les moyens à votre disposition pour vos réclamations en cas de non respect de la date de livraison ?

Vous aviez pourtant anticipé la livraison de votre commande sur internet. Mais voilà, le jour de Noël, aucun colis n’était arrivé chez vous. Quels sont vos droits ? La loi distingue 2 cas de figure :

  • Votre commande fait moins de 500 euros. (ce qui constitue la grande majorité des achats en ligne)livraison le 25 décembre

Dans ce cas, la loi n’impose pas au commerçant de s’engager sur une date de livraison.

Reste que la livraison est une obligation de résultat. Le vendeur est tenu de par la loi d’honorer la livraison de la commande. Dans le cas contraire, l’acheteur peut requérir l’exécution forcée par un juge soit par « ordonnance portant injonction de faire », soit par « résolution du contrat » sans qu’il y a besoin de prouver une faute du commerçant.

Toutefois, si le vendeur s’est engagé sur une date, il est tenu de s’y plier, sans quoi cela pourrait constituer un motif de résolution de la vente (ce qui correspond juridiquement à son annulation).

  • Votre commande fait plus de 500 euros.

L’article L114-1 protège les consommateurs : Dans tout contrat ayant pour objet la vente d’un bien meuble ou la fourniture d’une prestation de services à un consommateur, le professionnel doit, lorsque la livraison du bien ou la fourniture de la prestation n’est pas immédiate et si le prix convenu excède des seuils fixés par voie réglementaire, indiquer la date limite à laquelle il s’engage à livrer le bien ou à exécuter la prestation.

Si la date de livraison convenue est dépassée de plus de 7 jours et en l’absence d’un cas de force majeure, l’acheteur est en droit de dénoncer la vente. Celle-ci prend fin à réception par le vendeur d’une lettre recommandée avec AR de l’acheteur l’informant de cette dénonciation. L’acheteur dispose de 60 jours après la date de livraison pour exercer ce recours.

Reportage d’Envoyé Spécial sur France 2

Avez-vous eu l’occasion de voir le reportage d’Envoyé Spécial, diffusé sur France2 le 17 février, intitulé  « les nouveaux escrocs du web » ?

A ce jour, ce reportage diffusé dans le cadre du magazine Envoyé Spécial sur France 2 est, selon nous, le meilleur reportage qu’il nous ait été donné de voir à la télévision sur le sujet des arnaques sur internet.

Logo d'envoyé spécial

Ce reportage était intéressant notamment car les journalistes sont allés au contact des escrocs pour nous faire partager leurs quotidiens depuis la Cote d’Ivoire. On peut découvrir la totalité du mode opératoire employé par les brouteurs pour réaliser leurs arnaques. On réalise alors que derrière leurs PC, ces personnes qui content fleurette à longueur de journée n’ont aucun sentiment à l’égard de leurs interlocuteurs.

On ne peut non plus rester indifférent quand le reportage nous montre la réussite ostentatoire de ces professionnels de l’escroquerie et la manière dont ils dépensent l’argent extorqué à des victimes qui souffrent de l’autre coté du monde. On ne peut que déplorer le manque de considération que ces escrocs accordent à leurs victimes.

Il est aussi regrettable que les arnaques sur internet ne soient pas davantage considérées par les pouvoirs publics. Nous recevons en effet plusieurs témoignages d’internautes s’étant fait éconduire au moment où ils voilaient porter plainte ou au contraires des témoignages de représentant de force de l’ordre désemparés par le nombre de victimes qu’ils reçoivent dans leur bureau.

Nous espérons de ce reportage d’envoyé spécial sera rediffusé afin de permettre à ceux qui n’ont pas pu le voir de se rattraper et d’en profiter.

Restez vigilant quand vous êtes en contact sur internet avec une personne que vous connaissez à peine, et consultez notre site régulièrement sinon il pourrait bien vous arriver les mêmes mésaventures que les victimes de ce reportage d’envoyé spécial.