Arnaque à la convocation de Police

Des escrocs envoient par courriel une fausse convocation de le Police pour pédopornographie

Comme tous les matins, vous ouvrez votre boite courriel en buvant votre café. Soudain, au milieu de votre boite de réception, vous trouvez un courriel s’intitulant « ACCUSATlON POUR VOUS » et se présentant comme une convocation de la part de la Police ! Vous l’ouvrez nerveusement et constatez qu’on vous reproche d’avoir visionné des vidéos pornographiques portant sur des mineurs.

Le courriel vous précise la soi-disant peine encourue pour ce genre de délit : 5 ans d’emprisonnement et 75 000 d’amendes. Puis le courriel indique qu’une certaine Catherine Debolle, « sous directrice de la Police Nationale », est directement chargée de votre dossier.

Vous êtes alors invité à la contacter en choisissant entre deux options. Soit la procédure judiciaire, soit un « règlement à l’amiable ». On vous précise bien que vous n’avez que 72 heures pour répondre, sinon un mandat d’arrêt international sera lancé contre vous !

Cette convocation n’est pas réelle, c’est une arnaque

Arnaque - convocation par la Police

Les personnes qui répondent à ce courriel choisiront naturellement d’option du règlement à l’amiable. Ils recevront alors une réponse indiquant que leur cas peut être classé contre le paiement d’une amende.

Mais ne payer surtout pas ! Tout ceci n’est qu’une arnaque à la convocation de Police. Des escrocs envoient ce courriel à des milliers de personnes. Ils se font passer pour la Police et espèrent que certains destinataires prendront peur en lisant le courriel. Si certaines personnes payent en espérant que les pseudo poursuites s’arrêteront, alors l’arnaque a fonctionné.

Des signes qui ni trompent pas

Pourtant, en regardant de plus près, cette convocation possède des éléments pour le moins suspects.

Nous en avons énuméré quelque uns ci-dessous :

  • Les fautes d’orthographe : brigade « Delaprotection » des mineurs par exemple
  • Les organismes douteux : la police « fédérale » !
  • Le titre de Catherine Debolle : tantôt « contrôleur général », tantôt « directeur générale »
  • L’adresse de contact : @gmail.com
  • Les numéros des articles de loi cités ne sont pas les bons

Rassurez-vous, rien n’est vrai dans ce courriel. Vous n’êtes pas convoqué par la Police. Vous n’avez pas d’amende à payer. Il s’agit d’une tentative d’escroquerie.

Le plus simple est d’ignorer et effacer ce genre de courriel de votre boite de réception.

Laisser un commentaire

Tous les commentaires sont revus par un moderateur. Ce dernier peut accepter, refuser, retirer ou modifier les commentaires. Votre commentaire ne doit pas etre diffamatoire, calomnieux, injurieux ou raciste. Il ne doit pas etre ecrit en langage SMS. Il ne doit pas etre ecrit en majuscule. Il ne doit pas faire la promotion d un service tiers. Il ne doit servir de mise en relation. Pour plus d informations, veuillez vous referer aux mentions legales.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

The maximum upload file size: 2 Mo. You can upload: image. Drop files here