En mode naïf…

Albert se fait passer pour un naïf afin de voir jusqu’où l’arnaque pouvait aller.

Je me suis fait passer pour un gros naïf afin de faire parler cette « charmante blonde » rencontrée sur Meetic affinity (supprimé par le site le jour même). Voici son profil :

inventive_aj_174, 47 ans, Paris (Ile-de-France), veuve, pas d’enfant au domicile, Cheveux: blonds, mi-longs. Yeux: bleus, 163 cm, 53 kg, silhouette normale. Origine : européenne, Religion : catholique, non pratiquant, Nationalité : polonaise, Niveau d’études : bac +3, Revenus : elle le garde pour elle, Langues parlées :
français, Désir d’enfants : non, Consommation de tabac : jamais, Consommation d’alcool : ne boit pas, Régime alimentaire : mange de tout,  Animaux de compagnie : elle ne possède pas d’animal

  • Message envoyé par elle

amour naïf

Crédit : Sabrina Campagna

Salut, j’espère que je ne vous dérange pas et que vous allez bien? Bref, Ça me fait plaisir de voir ici tel homme. Votre profil me plait beaucoup. Et si j’ai même petite chance de vous connaitre, connaitre la personne de ce profil – je serais bien heureuse. Permettez-vous de me le faire ?

Alors je m’appelle Catherine, je suis très énergique, indépendante, épicurienne, généreuse, enjouée, mais en même temps équilibrée. Je trouve le contact avec les gens assez facile » J’avoue avoir un petit penchant pour ceux qui ont de la répartie et sens de l’humour bien aiguisé (mais pas cynique!). Aussi, je suis plutôt directe, franche (mais diplomate quand il le faut !). Je recherche cette sincérité autour de moi. Bref, pour moi, l’idéal serait de rencontrer un jeun homme équilibré, intelligent, ouvert d’esprit, à la fois fun et responsable puis (enfin)… qui sache vivre avec son temps!

Je crois à la sensibilité, aux valeurs humaines et au partage. Je suis une femme parfaite (au moins un petit peu) qui recherche un homme imparfait (au moins pas trop) pour former un couple complémentaire. Mon d’expérience passé me rend plus forte aujourd’hui. Par contre, je rêve au futur simple et pas nécessairement plus que parfait. Mais seulement heureuse en bonne compagnie.

Dans ce beau monde, je n’ai plus envie d’être seule. J’ai envie de partager ma vie avec un homme qui me fera découvrir de nouvelles choses et d’aimer, de vivre en relation sérieuse et épanouissante. J’ai envie de faire une rencontre intéressante après avoir établi le contact et dialogué sur la même longueur d’onde. Car sinon, si le courant de pensées ne circule pas librement entre deux individus, cela peut émousser toute envie de continuer cette liaison…

Heureusement pour moi, le site m’a proposé une listes de personnes où j’ai vu votre profil. Il m’a intéressé et m’a donné une forte envie de vous écrire. Pourquoi vous? J’ai eu un sentiment étrange de vouloir vous connaître, alors je fais le premier pas, sans hésiter. Je vous passe mon adresse mail: catherineduboisparis àrobase aol.fr, si vous n’êtes pas abonné – vous pouvez me répondre par Mail.

Le matériel, j’ai assez pour bénéficier d’un certain confort. Et aussi pour rendre la vie plus agréable et nous permettre d’accomplir des activités amusantes.
J’aimerais ajouter une touche de vie dans votre ordinaire.
Alors voilà, pour l’instant,
Dans l’attente de votre réponse,
Catherine.

  • Je réponds sur le mail donné (en mode gros naïf)

Bonjour Inventive,
votre message est assez touchant, nous pouvons discuter un peu. Pourriez-vous m’envoyer vos photos, vu que votre profil à malheureusement disparu du site ?
Que faites-vous dans la vie ?
Où habitez-vous ?
à bientôt j’espère,
Albert.

  • Je reçois un message fleuve avec des photos (d’une femme charmante et blonde) :

Bonsoir, Albert!
J’espère, que je ne vous dérange pas? J’ai aimé votre profil et j’ai décidé de vous écrire. Je pense qu’on a des intérêts communs à se partager. J’aimerais penser que vous voudriez aussi discuter avec moi peut-être? Alors je me présente un peu.

Je m’appelle Catherine, j’ai 47 ans. J’habite à Paris. Je suis maquilleuse, je travaille dans un salon de beauté. Mon métier me présente être difficile, mais c’est mon travail de chaque jour que j’aime bien. Il me donne bcp de forces, car pour moi il est très intéressant. Je visite bcp de réunions privées et je communique avec bcp de gens intéressants. Ils partagent leur expérience et leurs émotions avec moi.

Je suis veuve depuis 6 ans, j’ai une fille. Elle est déjà adulte, de 23 ans, étudiante en médecine, elle se spécialise en cosmétologie. Mes parents étaient médecins également. Et ma fille voulait toujours les suivre. Je sais qu’elle sera bonne spécialiste.

Je suis passionnée de la musique, en particularité du jazz, de la musique classique et de la chanson française. J’aime chanter. Quand j’ai du temps libre, j’aime bien regarder un bon film, de production européenne de préférence, enfin, ça dépend. J’aime cuisiner, préparer de bons petits plats, c’est comme de l’art pour moi, un art spéciale de créer des goûts et des saveurs. J’aime voyager, mais je n’ai vraiment pas toujours le temps de le faire. Parfois j’ai très envie de faire une escapade de week-end. Mais je ne peux pas, et je ne le ferais jamais de toute façon. Mon travail demande trop de responsabilité.

La mort de mon mari a été une épreuve difficile pour moi. Si vous voulez, les premiers trois ans de ma vie “d’après” je ne faisais que travailler. Je ne voyageais pas quand j’avais des vacances et la peine de ma fille d’avoir perdu son père occupait toutes mes pensées. Les dernières 5 ans de notre vie ensemble on n’était plus mari et femme. On s’était séparé mais on vivait toujours sous le même toit, et j’avais quand-même perdu un ami. J’avais gardé la joie de vivre et je suis restée une personne positive. Des épreuves pareilles nous apprennent à savoir apprécier chaque instant de la vie.

Alors, je vous disais…La dernière fois que j’ai été en petit voyage, je suis allée à Fontainebleau. Est-ce que je peux dire, que aller dans une ville située dans le même pays c’est “être en voyage”? De toute façon, je me suis très bien reposée là-bas. C’était ma première visite de Fontainebleau. J’ai aimé le château et j’ai aimé la forêt en Seine-et-Marne. J’aime les grands espaces, mais cette forêt, ce massif, c’est immense et fascinant. On perçoit surtout sa grandeur d’un point de vue dégagé. Bref, j’ai pris plaisir de pouvoir admirer, d’une part, l’architecture du château, et de l’autre, la nature avec toute sa palette de verdure et son air tellement frais et si différent de l’air de la ville de Paris.

Alors, je vous ai déjà parlé un peu de ma vie et de mes préférences. En gros, ma vie représente un mélange de travail et de mes passions principales. Celles-ci sont que la cuisine, la musique, le voyage, la lecture, d’une très grande place pour ma fille et de mes relations avec elle, qui sont, en fait très bonnes. J’ai des amis, même si je ne suis pas une personne très sociable. Nous passons des soirées ensemble de temps en temps.

J’aime la vie et j’aime sa beauté. J’aime les couleurs différentes de la nature et des intérieurs. Si je n’aimais pas autant l’industrie de beauté, je serais devenue designer. Enfin, j’aurais essayé de le faire.

J’apprécie beaucoup de telles qualités comme l’honnêteté et l’intégrité. On peut ne pas ouvrir son âme complètement aux gens. Mais ce qu’on partage avec eux doit être honnête et sincère. Je n’aime pas l’hypocrisie ou le mensonge. Je préfère toujours la vérité, même si elle se présente cruelle, mais pas le mensonge. J’essaye d’être honnête avec les gens qui m’entourent, avec lesquels je travaille, les gens que j’aime. Je paye plus attention aux choses qu’on fait, plutôt qu’aux choses qu’on dit. On peut être éloquent et dire de belles choses, mais si les actes ne correspondent pas aux paroles et sont complètement différents, cela se transforme en cause et raison principale d’éviter une relation avec une personne pareille.

Je crois que je vous ai dit trop de choses pour une première lettre de correspondance. Ou non? Si vous voulez bien en savoir plus sur ma personnalité, n’hésitez pas à me poser des questions, car pour ma part, je voudrais dialoguer avec vous. Je dois aussi vous signaler que je n’accepterai pas de questions ou de propos sexuels dans une lettre de votre part. Je n’aime pas devoir vous en parler, mais, ayant une toute petite expérience d’échanges sur un site de rencontres, je sais déjà ce que j’ai envie d’éviter la perversité du genre. Surtout je n’ai pas comme but de vous offenser, je n’ai pas d’opinion négative sur votre personnalité. Si je vous écris, c’est ce que je trouve que vous êtes quelqu’un de bien et que je voudrais bien en être sûre.

Je voudrais vraiment vous connaître, et je serais ravie d’avoir une lettre de réponse de votre part me faisant savoir que vous êtes d’accord pour déclencher un dialogue avec moi.
Bien amicalement,
Catherine

  • Je re-réponds toujours en mode naïf :

Bonjour Catherine,
Bien sûr je suis intéressé par poursuivre notre dialogue. Vous n’avez pas eu une vie particulièrement facile, jusqu’à présent.

Moi de mon côté je travaille dans la fonction publique sur Paris, il est donc possible que l’on se rencontre en vrai. Vous êtes dans quel quartier, vous ?
En tout cas je vous comprends, sur le fait de ne pas aborder des questions sexuelles dès les premières discussions. C’est loin d’être prioritaire, il faut d’abord savoir si des gouts communs existent sur des sujets comme les centres d’intérêts, les envies de voyages.

Moi, par exemple, j’irai bien visiter le musée Jacquemart-André qui est parait-il dans une belle demeure, ou encore allez voir l’exposition du douanier Rousseau. Vous connaissez ? Au niveau film j’aime les comédies, comme retour chez ma mère qui a l’air intéressant, mais pas trop les films de SF.

Sinon d’où êtes-vous originaire ? vous êtes née en France ou vous venez d’un autre pays ?
à bientôt
Albert.

  • Et je reçois un nouveau mail fleuve ;

Cher Albert!
Je suis très contente d’avoir eu une lettre de réponse de ta part (ça te gène pas si j’utilise le tutoiment?). J’espère qu’il nous sera agréable de continuer notre correspondance. Je te demande pardon d’avance de ne pas toujours pouvoir te répondre tout de suite – mon emploi de temps est assez serré, je travaille beaucoup et je passe parfois la nuit en travaillant. Quand je suis au boulot, je ne passe pas mon temps devant l’ordinateur. Etant maquilleuse je passe la plupart de mes heures de travail dans mon salon de beauté, mais dernier temps je dois me déplacer bcp, car il y a bcp de clients qui veulent avoir le maquilleuse pendant tout photo session.

Je travaille souvent avec les familles qui veulent faire photo session dans leur maison, ou bien à la nature au bout de ville. Je dois être là pour contrôler leurs visages. Parfois je n’ai pas même les weekends pendant la semaine, mais je ne peux pas dire que je suis très fatiguée, car mon travail me porte bcp de bonheur – quand je vois les familles heureuses je rêve qu’un jour j’aurai la même chose et je pourrai faire qn heureux. Cela signifie bcp pour moi…

A Paris j’habite 66 Rue des Martyrs 75009. J’ai eu la chance de pouvoir trouver un appart à louer dans ce beau quartier pour un prix très raisonnable, dans un bel immeuble ancien. J’aime bien ce que dans le 9ème il y a une qualité de vie presque provinciale, alors que tout est à proximité – ciné, cafés, restos différents. En fait, si tu veux qu’on se voie, on pourrait se fixer rendez-vous et faire une belle promenade pas loin de chez moi, dans parc Monceau, par exemple, il est à une demi-heure de marche de chez moi, ou boire un café, manger dans La Table des Anges.

Je suis très bien située, pas loin de chez moi on trouve presque tout. La semaine prochaine j’aurai deux jours de repos d’affilié, et on pourrait se rencontrer et passer du temps ensemble dans une ambiance calme et harmonieuse. Par contre, il est peut-être encore trop tôt de se fixer rendez-vous et il vaut mieux essayer de mieux se connaître.

Tu aimes Paris? Moi, j’aime bien cette ville. Malgré le manque des espaces verts, le bruit, la pollution, je me dis souvent que je préfère vivre ici que autre part, que connaître autre chose c’est bien, voyager ça fait plaisir, mais que je ne voudrais rien changer, j’aime vivre là où je suis. Quand j’ai du temps libre, je tiens à sortir dans un parc. Je me promène souvent dans Buttes Chaumont, c’est un véritable bol d’air en plein Paris, ça monte, ça descend et c’est très calme dans la semaine.

Je vais souvent au parc Monceau. Ils sont assez bien entretenus, les parcs, alors que les vastes espaces et la verdure me font rêver. C’est l’air frais, c’est l’harmonie, des petits endroits où on peut se cacher de tout le monde entier pour lire un livre et se sentir dans la nature. J’oublie mon quotidien dans une atmosphère pareille. Lire un bouquin, c’est passionnant, mais se rendre dans un parc pour le faire, ça change tout. Et en plus,l’architecture, surtout l’architecture des Grands Boulevards, de l’Opéra Garnier

J’aime aussi les gens Français. L’athmosphère de bienveillance, je la trouve partout. On se comprend, on se dit “Bonjour” dans la rue même si on ne se connaît pas, on se fait des sourires. On veut bien partager ses sentiments, produits par la beauté et la chaleur d’un jour d’été, avec un passant inconnu. C’est autre chose que ailleurs.

Quand j’en parle aux Français j’ai l’impression qu’on ne me croit pas. On aime pas le gouvernement, on aime pas les réformes, on aime pas les nouveaux projets de lois, on aime pas la bureaucratie. Je parle à une Française, je lui dis, “Ecoute, la différence est énorme, je sens la bienveillance partout”, elle commence à rigoler, elle ne me croit pas.

Je partage souvent mes sentiments avec les autres, je dis la vérité. Je partage avec quelqu’un le sentiment de ne pas sentir ici la différence entre les droits de l’homme et les droits de la femme, je parle d’égalité que je vois, mais on me dit qu’il y a plein d’inégalités que, apparemment, je n’arrive pas à voir, et je trouve ça charmant. J’apprécie beaucoup ce que j’ai, je vois en tout le positif, c’est peut-être ça la raison, de vivre en France et d’aimer les gens, qui m’entourent, j’en sais rien.

Aujourd’hui, malheureusement, je ne serai pas en mesure de t’écrire rien de plus – je suis complètement épuisée après le travail, mais je voudrais bien avoir une réponse à ma lettre de ta part! Et parlez-moi de ta vie, dis-moi plus de choses, donne-moi des détails. Je crois, qu’à travers les plus petits détails je pourrais avoir plus d’informations sur toi et une opinion bien claire sur ta personnalité.

Même la description du simple quotidien m’aidera à découvrir ton caractère et tes habitudes. Je voudrais savoir quelles sont tes passions principales et pourquoi, qu’est-ce que tu as eu pour le déjeuner ou le dîner . Je voudrais savoir, quelle musique tu as écouté aujourd’hui, quel était le dernier livre que tu as lu, quels sont les joies de ta vie en ce moment, qu’est-ce que tu as fait de beau aujourd’hui, à quoi as-tu pensé? Parle-moi, partage tes idées avec moi, je le veux bien. Je crois, qu’on commence à se connaître de plus, et ça ma plait.
Bien amicalement,
Catherine.

  • Je conclus (arrêt de la plaisanterie)

Bonsoir, Catherine,
En fait je fais un métier particulier, sur internet. Je travaille pour déjouer toutes sortes d’arnaques, dont les arnaques affectives, de faux-profils qui tentent d’escroquer les gens en imaginant qu’ils sont emprunts de faiblesse. Beaucoup de ces faux-profils émergent sur meetic ou meetic affinity et je suis chargé de pister les indélicats.
D’ailleurs à ce propos, pourriez-vous m’expliquer comment il est possible que certaines de vos phrases dans vos différents messages se retrouvent plus ou moins intégralement sur d’autres sites du net ?
Vous conviendrez que c’est assez bizarre ?
De même toutes vos photos semblent être faites dans des endroits impossibles à identifier ; pas de tour eiffel, pas de selfie de vous devant la « table des anges », par exemple.
Que recherchez-vous vraiment ?
Bien à vous
Albert.

A bien noter : mon profil n’a aucun intérêt particulier et donc n’a pas lieu de susciter un enthousiasme pareil (sauf à être naïf). La dame est censée être polonaise ce qui pourrait expliquer le mauvais français. Et on retrouve quelques bribes de phrases ailleurs sur internet (ce qui évidemment ne laisse aucun doute quant au faux-profil).

Voilà j’espère que personne ne se fera avoir. D’où ma publication de tous les échanges.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs Nom et Courriel sont obligatoires.