Recrudescence des arnaques aux crédits

Plusieurs témoignages laissés sur notre site et nombreux de spams reçus le confirment. Les escroqueries aux crédits d’argent sont en plein boom.

Force est de constater que les arnaques aux crédits sont en plein boom au moment où nous écrivons ces lignes. On est en droit de penser que la profonde crise économique qui n’en finit plus, occasionnant des fins de mois difficiles pour beaucoup d’entre nous, amplifie les besoins d’argent pour tout à chacun.

Mais les préteurs traditionnels, comme les banques ou les organismes de crédit, vers qui on se retourne habituellement pour demander un prêt, ont aussi durci leurs conditions d’acceptation de dossier, et il n’est plus rare de se voir refuser un crédit même pour des moments relativement faibles.

C’est dans ce contexte là, que les escroqueries aux crédits, bien qu’existantes depuis longtemps, sont en train d’exploser.

offre de crédits sur facebookSur Facebook, il existe plusieurs profils qui se présentent comme des personnes capables de prêter des sommes d’argent à ceux qui se sont vu refuser leurs dossiers par les banques (voir l’image ci-joint).

De même, plusieurs pourriels (spam) sont fréquemment reçus dans nos boites aux lettres vantant les mérites d’un particulier qui accorde des crédits salvateurs là ou les méchantes banques vous ont abandonné.

Ci-dessous un exemple d’un tel e-mail :

OFFRE DE PRÊT D’ARGENT ENTRE PARTICULIER
Je vous informe que je suis un prêteur honnête qui vient au secours des personnes déprimées ayant besoin vraiment d’un prêt d’argent.
Je sollicite mes offres de prêt aux personnes de confiance et honnête avec qui je pourrai traiter affaire sans aucune déception car moi je suis un homme de parole et je donne les meilleurs prêts à ma clientèle sans aucune déception.Je me montre favorablement à vous accordez le montant dont vous avez besoin ( 1 000 à 5 000 000,00 Euros) sur une durée de solvabilité de votre choix. Mon taux d’intérêt est de 3%.

Toutes ces offres de crédits sont des arnaques.

Et toutes se déroulent plus ou moins de la même façon : Après avoir fait votre demande de crédit par e-mail, vous recevez des papiers à remplir accompagnés de frais à régler, le plus souvent des frais de dossier et des frais pour une assurance. Si vous avancez ces sommes, les escrocs qui sont derrière tous ça vont continuer à vous demander de l’argent, que cela soit pour l’activation des fonds ou pour obtenir un code d’accès obligatoire. Logiquement, au bout d’un moment, vous refusez de verser davantage. A ce moment là, l’escroc change de tactique et menace de porter plainte contre vous pour abus de confiance et pour compenser la pseudo perte de temps occasionnée, dans le but de vous faire changer d’avis et de vous faire continuer à payer. Mais au bout du compte, vous n’aurez jamais les crédits attendus !

La seule façon d’espérer revoir votre argent est alors de porter plainte contre l’escroc, espérer ensuite qu’il soit arrêté, qu’il soit jugé et que vous vous portiez partie civile pour demander un dédommagement, et finalement que le juge condamne l’escroc à vous rembourser. Les démarches sont nombreuses et peuvent alors sembler pour beaucoup décourageantes.

Escroquerie par usurpation d’identité

L’usurpation d’identité d’un proche sur internet constitue la troisième partie de notre saga estivale sur les nouvelles arnaques du web

L’usurpation d’identité est une nouvelle technique d’escroquerie sur internet. On a vu que les pirates se faisaient passer pour votre banque, votre fournisseur d’électricité ou des services informatiques, hé bien ils se font même passer pour vous.

usurpation d'identitéEn effet, une des nouvelles techniques parmi les plus faciles pour les escrocs, c’est de se faire passer pour un ami proche ou un parent. Les fraudeurs ayant au préalable piraté et pénétré la boite e-mail d’une personne, identifient alors une connaissance proche. Ensuite, après usurpation d’identité de la personne à qui ils ont piraté la boite e-mail, ils entrent en contact avec le proche parent en question.

Les plus proches amis sont généralement les cibles les plus faciles, car il est simple de les convaincre d’ouvrir un fichier qui contient un virus. Et ainsi de suite, les escrocs peuvent passer à d’autres victimes dans la liste des contacts trouvés dans la boite e-mail.

La réussite des campagnes de spams ou pourriels traditionnels est en général une question de quantité. Il faut en envoyer un grand nombre pour que cela fonctionne. Mais à présent le modèle s’essouffle, les gens commencent à connaitre l’escroquerie et de moins en moins de victimes mordent à l’hameçon.

Consacrer plus de temps à moins de cibles potentielles devient de plus en plus lucratif. Pourquoi essayer de faire croire à quelqu’un que son compte en banque a été piraté alors qu’il n’est pas client de la banque en question ? Au contraire, trouver le nom du conseiller bancaire d’un individu en ayant piraté la boite e-mail de cet individu, voilà une base solide pour une future tentative d’arnaque ! Pas besoin d’une attaque sophistiquée, un e-mail standard de phishing avec usurpation d’identité du conseiller bancaire en question se révélera très efficace.

Vous trouvez également des informations sur la page consacrée à cette nouvelle escroquerie basée sur le piratage de boite e-mail