Chargeback : Remboursement d’un paiement par carte bancaire

La procédure de Chargeback ou de rétrofacturation permet dans certains cas d’être remboursé d’un achat effectué par carte bancaire

Chargeback

La procédure de chargeback existe depuis plusieurs années mais n’est pas forcément bien connue des consommateurs. Pourtant, elle permet dans certaines limites d’être remboursé gratuitement d’un achat effectué par carte bancaire.

La procédure de chargeback nécessite de respecter certaines démarches et il faudra souvent s’armer de patience et de détermination. Ceci dit, voyons ensemble comment cela fonctionne.

Dans quels cas recourir à la procédure de chargeback ?

Les cas suivant peuvent bénéficier d’une rétrofacturation :

  • Transaction non autorisée. Exemple : suite à une vol ou à un piratage de carte bancaire
  • Abonnement caché. Exemple : vous avez acheté des articles sur un site internet et depuis vous êtes prélevés d’une somme d’argent mensuellement
  • Problème avec le produit/service acheté. Exemple : Produit jamais reçu, produit différent de celui commandé, produit endommagé ou incomplet…
  • Problème avec la transaction. Exemple : Débit d’un montant différent de la facture, débit en double…

Quelles sont les étapes d’une procédure de chargeback

Il faut commencer par contacter votre banque : Les demandes de rétrofacturation doivent être adressées en premier lieu à votre banque. En effet c’est à la banque de contacter la société de la carte bancaire (VISA, Mastercard, …)

Si la banque ne connaît pas cette procédure ou rechigne à l’appliquer, vous pouvez lui monter cet article officiel du gouvernement

Si malgré cela la banque se montre réticente, vous pouvez faire appel à un médiateur bancaire dont le rôle est de trouver des solutions lors d’un litige entre les banques et leurs clients.

Vous pouvez également tenter de contacter directement la compagnie de la carte bancaire mais celle-ci pourrait refuser de traiter votre demande en prétextant que vous devez vous adresser à votre banque.

Ensuite, il vous sera demandé un «reason code». Il s’agit d’un code spécifique à chaque société de carte bancaire et qui permet de classifier les réclamations.

Quand faire une demande de retrofacturation ?

La durée maximale pour présenter une demande de chargeback varie en fonction de la compagnie de carte bancaire mais aussi en fonction du « reason code » introduit ci-dessus.

De 120 jours dans la plupart des cas, le délai peut être réduit à 45 jours dans certains cas de figure. Il convient d’une manière générale d’entamer la procédure sans tarder.

Arnaque aux faux mails de Chronopost au moment de Noël

En cette période de fêtes, plusieurs faux mails de Chronopost circulent

Les fêtes de fin d’année approchent et les services de livraison comme Chronopost sont en pleine effervescence. En effet, pour eux, Noël correspond à un pic d’activité inégalé tout au long de l’année. Quoi de plus normal de recevoir un colis envoyé pour Noël par une personne éloignée ?

Certains escrocs profitent donc de cette période chargée pour envoyer des mails frauduleux usurpant l’identité de Chronopost. Mais ceux ci ne sont pas des tentatives de phishing ou autres tentatives de vols de coordonnées bancaires. Ces mails prétendent en effet qu’un colis vous attend dans un bureau Chronopost. Puis ils vous informent qu’il faut appeler un numéro de téléphone pour « confirmer l’envoi du colis à votre domicile ».

Mais ce qu’il ne disent pas, c’est que ces numéros de téléphone sont surtaxés. Si vous composez ces numéros, vous serez lourdement débités et votre argent ira ainsi dans la poche de ces escrocs.

Alors, si vous avez su éviter les arnaques en commandant vos cadeaux de Noël sur internet, sachez éviter l’arnaque chronopost pour la réception de ceux-ci !

Vous trouverez ci-dessous deux exemples de ces mails usurpant ainsi l’identité de Chronopost. Si néanmoins le premier peut faire illusion avec un nombre limité de fautes, le deuxième est bourré de fautes d’orthographes !

  • Premier exemplechronopost

Cher(e) Client(e),
Vous avez un colis au bureau de Chronopost.
Vous disposez d’un délai de 48 heures pour récupérer votre colis ,Sinon il sera retourné à l’expéditeur.
Veuillez confirmer l’envoi du colis à votre domicile en suivant les étapes au dessous:
1. Appeler le Numero de notre service clients (24/24h): 08 90 71 25 39
2. Recevoir le code de confirmation
3. Envoyer le code de confirmation à l’adresse Mail suivant: service-coli@chronopost.fr
Si vous ne pouvez pas recevoir le code veuillez essayer d’appeler le numero au-dessus.

  • Deuxième exemple

Bonjour,
Je suis Catherine Blanc responsable Chronopost, je vous informe que vous avez un colis au bureau de la poste.
Vous disposez d’un délai de 48 heures pour récupérer votre colis, Sinon il sera retourné à l’expéditeur.
Veuillez confirmer l’envoi du colis à votre domicile en suivant les instructions ci-dessous:
1/ Appeler le Numéro de notre service clients:  0899-239-466  -(L’appelle déjà payé par notre système)-
2/ Recevoir le code de confirmation par téléphone.
3/ Envoyer le code de confirmation à l’adresse Mail suivante: Responsable.chronopost@gmail.com
Veuillez lire attentivement les instructions suivants :
Le Code C’est Pour Assuré et Confirmé l’envoi du colis.(1 Appel Successif pour l’obtenir)
Le code sera répétés deux fois noté le bien.
Après que vous passez la confirmation avec succès, un e-mail sera envoyé à votre adresse Mail avec tous les informations nécessaires à propos de votre colis (Expéditeur, Date, Bureau de poste le plus proche..).
Cordialement.
Catherine Blanc
Responsable Chronopost

chronopost

Des noms de sites inhabituels pour des sites frauduleux

Certains sites frauduleux récents ont des noms vraiment inhabituels. Une nouvelle tendance ?

Vous êtes plusieurs à nous avoir signalé le site Meauxvolley.fr et plusieurs également à s’être faits escroquer par ce faux site de vente en ligne. Même chose pour des sites comme serrurerie-vsm-91.fr laveze-doubs.fr ou institut-hyles.fr . Le point commun entre ses sites de vente ? Leurs noms inhabituels pour un site de vente !

En effet, avec ces noms de sites, on est loin des noms typiques de sites frauduleux qui comportent souvent les mots « en soldes » ou « pas cher » comme par exemple louisvittonsoldes.fr ou louboutinpaschere.fr (exemples fictifs)

Étudions de plus près le site Meauxvolley.fr . D’apparence il se présente comme un site de vente à l’interface assez simpliste. (Contrairement au site ralphlauren.ga dont nous parlions dans un billet précédent et qui a été fermé depuis). Sur Meauxvolley.fr pas d’effet visuel, pas d’animations modernes, le site affiche une série d’images de vêtements avec un descriptif du produit et un prix.meauxvolley, noms inhabituels

A y regarder de plus près, le site Meauxvolley.fr n’est pas le plus abouti des sites frauduleux que nous avons pu rencontrer. Il présente en effet plusieurs signes qui montrent qu’il s’agit d’une arnaque, à savoir :

  • Une interface minimaliste (on vient d’en parler)
  • Des prix très faibles et des réductions énormes (71% sur tous les produits!)
  • L’absence totale de mentions légales ou de conditions générales de vente

Pourquoi alors les escrocs choisissent-ils ces noms de sites inhabituels ?

En revanche, assez peu de fautes d’orthographe. Également quelques tournures de phrases bizarres pour un site français mais rien qui saute aux yeux. Le serveur de Meauxvolley.fr est localisé… aux Seychelles ! Les sites laveze-doubs.fr et institut-hyles.fr sont localisés en Suède. Le site serrurerie-vsm-91.fr en Californie. Ce qui renforce encore l’image de sites frauduleux.

seychelles

Alors pourquoi ces noms de sites inhabituels et à priori inadaptés à un site de vente ? Il s’agit sans doute d’une histoire de référencement doublée d’une tentative de dissimulation.

En effet, les sites en questions ont probablement existé de manière légitime avant d’être transformés en sites frauduleux. Par exemple, le site serrurerie-vsm-idf.com est sans doute le nouveau nom du site officiel qui devait précédemment s’appeler serrurerie-vsm-91.fr

Les escrocs ont récupéré le nom du domaine précédent et créé un site de vente frauduleux avec ce nom. Parmi les nombreux paramètres qui interviennent dans le classement réalisé par les moteurs de recherche, on sait par exemple que Google privilégie les sites anciens plutôt que les sites nouveaux. En reprenant un nom de domaine existant, les escrocs bénéficient d’un coup de pouce dans le référencement des moteurs de recherche. Ils font ainsi plus de victimes et donc plus de « chiffres d’affaires »

En jouant également avec l’historique du nom du site, les escrocs peuvent également semer le doute dans l’identité du propriétaire actuel. Ils peuvent faire croire que le propriétaire du site frauduleux est toujours l’ancien propriétaire légitime. D’autant qu’en tant de propriétaire légitime, ce dernier n’avait pas à cacher son identité.

Méfiez-vous toujours des sites de vente peu connus, d’autant que maintenant on ne peut plus se fier aux noms de domaine parfois inhabituels ! Heureusement, des prix incroyablement bas, une interface vieillotte, des fautes d’orthographe et l’absence de mentions légales restent de bons moyens de reconnaitre un site de vente frauduleux !