Chargeback : Remboursement d’un paiement par carte bancaire

La procédure de Chargeback ou de rétrofacturation permet dans certains cas d’être remboursé d’un achat effectué par carte bancaire

Chargeback

La procédure de chargeback existe depuis plusieurs années mais n’est pas forcément bien connue des consommateurs. Pourtant, elle permet dans certaines limites d’être remboursé gratuitement d’un achat effectué par carte bancaire.

La procédure de chargeback nécessite de respecter certaines démarches et il faudra souvent s’armer de patience et de détermination. Ceci dit, voyons ensemble comment cela fonctionne.

Dans quels cas recourir à la procédure de chargeback ?

Les cas suivant peuvent bénéficier d’une rétrofacturation :

  • Transaction non autorisée. Exemple : suite à une vol ou à un piratage de carte bancaire
  • Abonnement caché. Exemple : vous avez acheté des articles sur un site internet et depuis vous êtes prélevés d’une somme d’argent mensuellement
  • Problème avec le produit/service acheté. Exemple : Produit jamais reçu, produit différent de celui commandé, produit endommagé ou incomplet…
  • Problème avec la transaction. Exemple : Débit d’un montant différent de la facture, débit en double…

Quelles sont les étapes d’une procédure de chargeback

Il faut commencer par contacter votre banque : Les demandes de rétrofacturation doivent être adressées en premier lieu à votre banque. En effet c’est à la banque de contacter la société de la carte bancaire (VISA, Mastercard, …)

Si la banque ne connaît pas cette procédure ou rechigne à l’appliquer, vous pouvez lui monter cet article officiel du gouvernement

Si malgré cela la banque se montre réticente, vous pouvez faire appel à un médiateur bancaire dont le rôle est de trouver des solutions lors d’un litige entre les banques et leurs clients.

Vous pouvez également tenter de contacter directement la compagnie de la carte bancaire mais celle-ci pourrait refuser de traiter votre demande en prétextant que vous devez vous adresser à votre banque.

Ensuite, il vous sera demandé un «reason code». Il s’agit d’un code spécifique à chaque société de carte bancaire et qui permet de classifier les réclamations.

Quand faire une demande de retrofacturation ?

La durée maximale pour présenter une demande de chargeback varie en fonction de la compagnie de carte bancaire mais aussi en fonction du « reason code » introduit ci-dessus.

De 120 jours dans la plupart des cas, le délai peut être réduit à 45 jours dans certains cas de figure. Il convient d’une manière générale d’entamer la procédure sans tarder.

Arnaque à la commande de PS5 et Xbox Series X

La sortie des consoles de jeux vidéo PS5 et Xbox Series X a généré de nombreuses tentatives d’arnaque.

La PS5 de Sony et la Xbox Serie X de Microsoft sont enfin sorties. Mais de nombreuses tentatives d’arnaque ont également vu le jour.

PS5

Ces consoles étaient très attendues des fans de jeux vidéo, mais les stocks disponibles n’étaient visiblement pas à la hauteur. De nombreux personnes n’ont pas réussi à se procurer leurs nouvelles consoles chez les marchands habituels, que ceux-ci soit physiques ou en ligne.

Ceci a conduit certains fans à chercher des alternatives sur internet. Des escrocs l’ont bien compris et ont créé des centaines d’arnaque autour de la PS5 ou de la Xbox Series X.

Des sites frauduleux promettant les consoles tant recherchées

Tout d’abord, les pré-commandes sur des sites de vente officiels ont rapidement atteint leur seuils limites. Les escrocs ont alors créé des sites de ventes frauduleux promettant aux joueurs de commander les consoles tant convoitées.

Ces sites frauduleux pouvaient afficher le nom d’un marchant totalement inconnu ou être une copie d’un site légitime, cette copie étant détenue par des escrocs.

Pour reconnaitre un site frauduleux, il faudra porter une attention particulière aux points suivants:

  • L’aspect du site internet : Contrairement aux sites officiels établis depuis longtemps, les sites frauduleux sont souvent créés pour l’occasion. On pourra y relever un manque de finition et de professionnalisme dans la présentation.
  • Des arguments de vente « suspects » : Pour justifier leur stock alors que la PS5 et la Xbox Series X sont en rupture chez tous les autres marchants, les sites frauduleux avanceront des raisons douteuses. Par exemple : Nous avons récupérés un lot d’invendus chez Amazon.
  • Les prix de vente en dessous des prix du marché : Les consoles PS5 et Xbox Series X viennent de sortir. Aucun vendeur sérieux ne les vendra à un prix défiant toute concurrence

Dans tous les cas, les escrocs jouent sur l’empressement des joueurs à obtenir une PS5 ou une Xbox Series X. Parfois aussi malheureusement sur leur crédulité.

Pour le moment, la meilleur option est de s’armer de patience et attendre que d’autres consoles PS5 ou Xbox Series X soient disponible à la vente chez un marchand reconnu.

Arnaque Covid-19 : Faux courriel de remboursement d’impôts

Un remboursement d’impôts de 498.87 euros en dédommagement du confinement ? Malheureusement, il s’agit d’une arnaque

Avez-vous reçu un e-mail des impôts vous indiquant que vous pouvez bénéficier d’un remboursement d’impôts de 498.87 euros ? Si c’est le cas, mettez directement ce courriel dans la poubelle, il s’agit de phishing visant à obtenir des informations personnelles comme des données bancaires par exemple.

Des escrocs profitent à la fois de la pandémie de Covid-19 et de la période de déclaration des revenus pour lancer une nouvelle campagne de phishing. Ils se sont fait passer pour un service gouvernemental et ont envoyé un grand nombre de courriels à travers la France. Ce courriel indique que les contribuables français sont éligibles à un remboursement d’impôts. Quelle aubaine en ces temps difficiles et incertains !

Pour en bénéficier, les escrocs invitent alors les internautes à cliquer sur un lien qui redirige sur un autre site. Ce site en question imite alors une page officielle du gouvernement. Puis, les internautes sont invités à renseigner leurs coordonnées bancaires afin de pouvoir bénéficier du remboursement d’impôts de 498.87 euros.

remboursement d'impôts
Crédit : https://twitter.com/cybervictimes

Mais il s’agit d’une arnaque. Au lieu de recevoir un remboursement d’impôts, les personnes qui auront donné leur numéro de cartes bancaires se verront prélever de l’argent indument et probablement impunément.

Soyez toujours vigilant quand vous recevez un courriel non sollicité vous annonçant une surprenante bonne nouvelle ! Pour déjouez ces tentatives d’arnaques, ayez les bons réflexes :

  • Un mail qui commence par « cher client/cliente » au lieu d’utiliser votre nom de famille est mauvais signe
  • Des fautes d’orthographe ou un français douteux sont rédhibitoires
  • L’adresse du site internet doit être familière. Dans le cas de cette tentative hameçonnage, le site utilisé est dgfipfinances.org (visible dans la barre tout au haut de votre navigateur). Il s’agit d’une imitation du site officiel du gouvernement.

Si toutefois vous avez rentré vos informations bancaires sur le site en question, faites immédiatement opposition sur votre carte bleue. Ceci évitera d’éventuel prélèvements à venir.