Escroquerie par usurpation d’identité

L’usurpation d’identité d’un proche sur internet constitue la troisième partie de notre saga estivale sur les nouvelles arnaques du web

L’usurpation d’identité est une nouvelle technique d’escroquerie sur internet. On a vu que les pirates se faisaient passer pour votre banque, votre fournisseur d’électricité ou des services informatiques, hé bien ils se font même passer pour vous.

usurpation d'identitéEn effet, une des nouvelles techniques parmi les plus faciles pour les escrocs, c’est de se faire passer pour un ami proche ou un parent. Les fraudeurs ayant au préalable piraté et pénétré la boite e-mail d’une personne, identifient alors une connaissance proche. Ensuite, après usurpation d’identité de la personne à qui ils ont piraté la boite e-mail, ils entrent en contact avec le proche parent en question.

Les plus proches amis sont généralement les cibles les plus faciles, car il est simple de les convaincre d’ouvrir un fichier qui contient un virus. Et ainsi de suite, les escrocs peuvent passer à d’autres victimes dans la liste des contacts trouvés dans la boite e-mail.

La réussite des campagnes de spams ou pourriels traditionnels est en général une question de quantité. Il faut en envoyer un grand nombre pour que cela fonctionne. Mais à présent le modèle s’essouffle, les gens commencent à connaitre l’escroquerie et de moins en moins de victimes mordent à l’hameçon.

Consacrer plus de temps à moins de cibles potentielles devient de plus en plus lucratif. Pourquoi essayer de faire croire à quelqu’un que son compte en banque a été piraté alors qu’il n’est pas client de la banque en question ? Au contraire, trouver le nom du conseiller bancaire d’un individu en ayant piraté la boite e-mail de cet individu, voilà une base solide pour une future tentative d’arnaque ! Pas besoin d’une attaque sophistiquée, un e-mail standard de phishing avec usurpation d’identité du conseiller bancaire en question se révélera très efficace.

Vous trouvez également des informations sur la page consacrée à cette nouvelle escroquerie basée sur le piratage de boite e-mail

Le phishing ciblé

Le phishing ciblé est la première des 4 nouvelles techniques dont nous allons parler dans notre dossier spécial de l’été.

Au cours des dernières années, le phishing ciblé a progressé pour devenir peu à peu l’une des grandes tendances des arnaques en ligne. Il s’agit d’une technique utilisée par les escrocs pour viser spécifiquement un individu ou une entreprise. Le but n’étant quant à lui pas nouveau puisqu’il s’agit d’accéder à des informations ou à des comptes bancaires.

phishing cibléDans une tentative d’hameçonnage classique, l’escroc va envoyer des milliers de courriels à des inconnus en espérant qu’une ou deux personnes vont être prises au piège. Cette fois-ci, dans une tentative de phishing ciblé, le fraudeur va se concentrer sur une victime, en travaillant son « attaque » pour présenter des arguments convaincant qui pourront berner sa proie et lui faire communiquer des informations secrètes.

Dans ce scénario, l’escroc est aussi doté de connaissances en piratage informatique puisqu’il doit d’abord être en mesure de pénétrer dans la boîte e-mail d’une victime sans méfiance. Mais, une fois introduit dans le compte courriel, au lieu de faire une razzia sur les données et de quitter le compte rapidement, le criminel prend le temps d’analyser les informations qu’il trouve.

Ensuite, le pirate se fait passer pour une entreprise importante, comme une banque ou EDF. Il envoie alors un e-mail personnalisé à la personne à qui il a précédemment piraté la boite mail en expliquant l’existence d’un problème avec le compte de la victime. Il prend alors soin d’inclure des détails probant comme le numéro de compte de la victime qu’il aura trouvé dans de vrais courriels de banques ou d’EDF.

L’escroc pousse alors la victime à changer rapidement son mot de passe via un lien fourni dans le courriel. La victime est dupée et l’escroc est ensuite capable d’accéder au compte de la personne.

Redoubler de vigilance lorsque vous recevez un mail d’une entreprise dans laquelle vous êtes client et qui évoque un problème avec votre compte, il pourrait s’agir d’un phishing ciblé. La meilleure stratégie consiste à appeler cette entreprise par téléphone pour avoir une confirmation.

Notre prochain article traitera des arnaques aux services informatiques. Rendez-vous dans quelques jours.

Remplacement de MSN par Skype : Attention au phishing

Des tentatives de phishing profitent du remplacement de MSN par Skype

Si vous êtes utilisateur de MSN, le service de Microsoft de dialogue entre particuliers sur internet, vous avez probablement reçu un e-mail vous signalant l’abandon de ce service au profit de Skype, racheté par Microsoft il y a bientôt 2 ans. Mais méfiez-vous, certains escrocs envoyent des courriels d’hameçonnage en profitant de cet événement.

Annoncé au mois d’octobre et initialement prévu le 15 mars 2013, MSN (Messenger) sera finalement remplacé par Skype en date du 08 avril. Cette opération orchestrée par Microsft, propriétaire des 2 services, vise à mettre en avant Skype, acheté à prix d’or en 2011.

En tant qu’utilisateur de MSN, vous avez du recevoir un e-mail provenant de l’équipe Messeger et intitulé « Le temps presse. Passez de Messenger à Skype » avec l’image suivant en-tête.

Passer de MSN Messenger à Skype

Oui mais voila. Certains escrocs en profitent en ce moment pour envoyer de faux messages imitant l’original et destiner à vous faire communiquer des informations confidentielles, telles que votre mot de passe. C’est ce qu’on appelle une tentative de phishing.

La difficulté réside à discerner les vrais courriels venant bien de Microsoft, des faux mails venant d’escrocs. Et Microsoft n’a pas facilité les choses en commençant son message par un simple « Bonjour ». En effet, les courriels envoyés par une entreprise légitime  commencent généralement par « Bonjour Monsieur Dupont » ou « Cher Madame Trucmuche » alors que les spams ou les tentatives de phishing se contentent de « Bonjour » ou « Cher » (sauf cas particuliers où l’escroc aurait au préalable récupérer votre nom en piratant votre boite mail ou celle d’un de vos contacts)

Pour repérer les tentatives de phishing, pensez bien à vérifier que les liens indiqués dans le courriel reçu redirige vers une adresse commençant par www.skype.com et que l’expéditeur est également digne de confiance (pas d’adresse de type gmail par exemple)